Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 19:08

 

 

 

 

Voilà, le Salon d'Aiguillon a fermé ses portes.

Rien à dire sur l'organisation, belle expo, équipe sympa et accueillante.

 

Dix ans que j'expose dans les salons en région Midi Pyrénées, bilan : pas un prix de gagné , pas une aquarelle vendue. bah ... ;)

Je crois que ces machins là ne sont vraiment pas pour moi, et je me pose des questions.

Quelque chose m'a frappée pendant que je déambulais dans les salles de l' expo : la plupart des visiteurs ne regardent pas les tableaux; ils ne les REGARDENT tout simplement pas !!! Ils viennent là comme ils iraient se promener dans la galerie marchande d'Auchan, parce qu'il pleut et que c'est abrité ?

Quelques uns viennent pour voir des peintres qu'ils aiment bien et connaissent déjà, d'autres sont un peu curieux des peintres étrangers. Parfois la liste des prix déclenche des "oh quand même" et des "ah , tu as vu ? " ...j'ai même entendu la sempiternelle petite phrase des grands connaisseurs "ça ce n'est pas de l'aquarelle" ;)

 

Faut-il continuer ?

Je me souviens d'un peintre américain que j'aimais bien il y a une dizaine d'années, je ne me souviens plus de son nom, pardon. Ça me reviendra. Un jour en allant sur son blog, j'ai vu qu'il avait décidé d'arrêter de peindre, car il n'arrivait pas à vendre ses aquarelles.

Dix ans plus tard, je l'ai retrouvé sur l'Art de l'Aquarelle, il était entre temps, devenu pasteur... Je vais peut-être y penser sérieusement, si c'est le seul moyen de se faire un réseau...

Cette année, j'ai décidé d'exposer le plus possible afin de voir si j'ai un public, si mince soit-il , ou pas.

Il faut savoir si on a une place dans ce monde. Ca me parait essentiel.

En conséquence de quoi, je prendrai une décision.

 

 

 

 

 

 

 

Hallali
Hallali
Hallali
Hallali
Hallali
Hallali
Hallali
Hallali

Partager cet article

Repost 0
Nathalie Glapa Paradis - dans Bouche décousue
commenter cet article

commentaires

K. 12/11/2013 23:25

De quoi que c’est que ça ! Gladis pasteur !
Que Madame veuille changer de carrière passe encore ; moi, j’ai parfois envie d’être chippendale ; mais se poser la question : faut-il continuer de peindre ? Ça va pas, non ! À son âge, Madame devrait savoir qu’on ne peut pas retenir sa respiration sans devenir toute rouge derrière les oreilles. Et ben, s’arrêter pour une peintresse (peintreuse ?), c’est tout pareil. L’artiste aura l’impression que ses yeux quittent leurs orbites et ses amis lui diront qu’elle a l’air d’être assise sur un oursin. « C’est juste pas possible » comme dit mon ado qui manie avec la même élégance : logique imparable et syntaxe douteuse.
Donc, rentrer dans les ordres oui - et pour te prouver que je n’ai rien contre une vocation tardive je te promets de me déguiser en brebis le jour où tu seras pasteur – mais s’arrêter de peindre, non ! On continue à barbouiller, à dessiner, à peinturlurer, à décorer, à écrire, à exposer, à enseigner, à expliquer, à détailler, à éveiller, à motiver, à passionner.... On continue un point c’est tout. Cent fois sur le métier remettre son ouvrage comme disent les ‘fortune cookies’ les mieux inspirés.
Madame voudrait savoir si elle a un public ? Ben, disons qu’il y a au moins K. Il espère qu’elle continue encore et encore, même si elle doit finir comme Monsieur Poquelin qui aimait tant le théâtre qu’il joua le mourant jusqu’à la perfection ou comme de Jean-Baptiste van Loo (l’autre J.B.) qui est parti un soir d’hiver 1745, le pinceau à la main. (Notons à propos du ‘pinceau à la main’, que contrairement à la destiné d’Onan -que Dieu avait puni de tant de gâchis- l’expression n’est pas ici employée au figuré).
Mais trêves de plaisanteries : Madame doute de sa place dans le monde ? Et bien, Madame en a plusieurs de places, à n’en pas douter. De mon modeste point de vue, l’une d’elles est au-dessus de ses tableaux quand ils naissent. Croyez-en un jaloux, c’est une jolie place que celle-ci, Madame.

Nathalie 13/11/2013 08:13

Oh que c'est bon de lire un commentaire pareil au petit matin...mmhhhhhhhhh ... :)
"on ne peut pas retenir sa respiration" ... cette phrase résonne de façon particulière pour moi...non, on ne peut pas, et on ne DOIT pas, respirer est trop bon, fait trop de bien, est trop VITAL.
Alors, pardon, pardon de douter ..c'est ainsi, pourtant, viscéralement noué, ce doute, immense.
Et merci K ;) (ça fait un peu men in black, c'est drôle)

leblond 09/11/2013 10:11

Bonjour ,
Ce serait dommage d'arrêter juste parce que cela ne se vend pas....Peindre est d'abord un plaisir ,puis , à défaut de les vendre ,et quand je ne sais plus où les ranger , je les offre et cela fait plaisir.Donc ,double plaisir!
Allez , bonne continuation.Dominique

Nathalie 09/11/2013 11:59

Hors de question d'arrêter...je cherche à trouver un chemin plus ouvert, c'est tout. Mais je ne crois pas qu'il y en ait. Talent, chance, hasard, rencontre, moment...tout est mouvement, et à nous d'être de bons navigateurs...et de ne pas perdre la boussole.
Merci Dominique ;)

anetinotte 07/11/2013 17:27

C'est quoi ce gros coup de "blouz" ? je suis fidèle à votre blog - je viens de revisionner votre galerie et je persiste et signe ; vous avez du talent - vous dites avoir pleins de projets .... alors foncez il en restera toujours quelque chose, bien qu'il faille reconnaître qu'il s'agit d'un milieu de loups (bien trop nombreux !) où il faut se faire une place - pas facile
amicalement

Nathalie 07/11/2013 17:41

Un coup de blues oui ;) un constat amer sûrement...et injuste peut-être pour toutes les personnes (les belles personnes ) qui me soutiennent...besoin de reprendre un peu d'énergie sans doute...auprès d'un public souvent silencieux. Et je hais le silence car j'ai besoin de musique et de mots. Merci :)

Vanhamme 07/11/2013 13:33

Oui, ce n'est pas facile de vendre même pour les aquarellistes "connus" qui exposent les mêmes aquarelles dans plusieurs salons, ce qui prouve qu'ils ne les ont pas vendues. Un prof d'aquarelle de Namur (Belgique) reconnaissait que beaucoup entassent leurs oeuvres chez eux. Pendant mes dernières vacances en chambres d'hôte, des touristes qui n'hésitaient pas à dépenser 80 euros tous les soirs au restaurant, estimaient que mes aquarelles 40 x 50 cm, devant lesquelles ils étaient en admiration,étaient trop chères ( 100 euros)... De là a ne plus peindre parce qu'on ne vend plus... je pense que ce n'est pas là la ( lalalala !!!) motivation.

Nathalie 07/11/2013 17:35

Bien sûr, sinon je n'aurais jamais peint ;) L'argent n'a jamais été ma motivation...Il faut que je lise ce livre "les artistes ont toujours aimé l'argent"... je pense que pour les gens qui peignent comme pour beaucoup d'autres personnes qui font toutes sortes d'autres métiers, l'argent n'est que le moyen d'avoir le minimum de liberté d'être auquel chacun de nous aspire. Depuis ce matin les appels et les commentaires affluent sur cet article, oui, il y a beaucoup d'artistes, oui, peu vendent...oui, les places sont chères. Oui, il est difficile de discerner une certaine logique dans ce qui marche ou pas, il y a incontestablement des modes...des rails, dans lesquels entrent de nombreux préjugés et formatages...mais beaucoup trouvent des chemins de traverse au lieu de se coucher sur la voie .. c'est donc ce que je dois chercher, je le sais, mais quelle énergie...quelle énergie ... :) merci.

Laurence 07/11/2013 13:03

Ca me rappelle une histoire entendue sur une radio tôt un matin, il y a deux mois à peu près. Un peintre New Yorkais très connu (désolé pour son nom, c'était vraiment tôt le matin), qui vend ses peintures à des prix très élevés, a voulu tenter une expérience. Il a exposé quelques unes de ses toiles (qui s'arrachent d'habitude dans les sphères des habitués) aux abords de Central Park, style petit commerce ambulant, et pris un vendeur qui ne payait pas de mine. Si mes souvenirs sont bons, chacune de ses oeuvres étaient proposées aux alentours de 50 dollars. Il n'a pratiquement rien vendu (une toile a été achetée par des touristes qui voulaient ramener un souvenir de New York)...

daniel 07/11/2013 22:08

pour le peintre c' est BANKSY .
c' est très sympa son travail . critique très appuyée de la société capitalistique .
le pire le même capital arrive récupérer sa forme de révolte.
la côte de ses peintures est énorme !!!!

il y a une video sur le net , le gars part avec 3 oeuvres pour 45 euros tout content !!!!
après une oeuvre d' art c' est l'offre et la demande .
le coup de piston pour faire grimper la côte d' une oeuvre !!! si le gars peint comme un pied .
daniel.

Nathalie 07/11/2013 17:27

Oui, on me l'a raconté aussi, et aussi un joueur de violon hyper connu qui a joué dans le métro et personne ne lui a rien donné...Consternant...et tellement édifiant aussi. D'où ma question: où aller pour rencontrer les personnes susceptibles de considérer qu'une toile est autre chose qu'un bout de papier accroché au mur ?? Comment les rencontrer ??? .. Comment les toucher ??? Je sais bien qu'il y en a tout près de moi. Ils ne cessent de me donner le soutien dont j'ai besoin, et je les en remercie. Merci Laurence ;)

christelle 07/11/2013 11:14

oh SURTOUT PAS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Nous vivons dans un monde superficiel ou les gens dépensent des fortunes dans les nouvelles technologies et passent à côté de merveilles sans savoir les apprécier.
En ce moment, ils sont plus tournés vers l'art contemporain, ils auront tous à peu près le même tableau .............la mode d'aujourd'hui !
Je suis certaine que demain sera fait de jours meilleurs pour vous ...........vos aquarelles sont magnifiques, moi qui essaye d'en faire depuis + de 10 ans j' apprécie votre travail , votre technique .
Alors n'arrêter surtout pas , je suis certaine que vous prenez toujours du plaisir en manipulant l'eau et les pigments et puis vos élèves seront toujours là pour vous soutenir .
Cordialement
une FAN

Nathalie 07/11/2013 17:24

Oh merci Christelle, c'est super encourageant, et ça va m'aider à raccommoder un peu ce vieil ego aigri, qui fait honteusement sa crise en public ;)
Je crois que je me laisse un peu gagner par la morosité ambiante et je sais que je suis de loin dans les moins à plaindre ...car oui, rien ne peut encore m'empêcher d'imaginer les aquarelles à venir, de les porter en moi comme des trésors à naître et de les mettre au monde dans la joie la plus profonde...merci.

Philippe Severac 07/11/2013 10:34

Oui, j'ai remarqué cela aussi, les expos sont des lieux de rencontre, comme des prétextes où bien des singes vont aussi se faire voir. Rien à voir avec l'art, encore moins avec le travail. Ce qui m'inquiète aussi c'est que les professionnels en ont besoin pour vivre et ils ne vendent pas.

Nathalie 07/11/2013 17:11

j'aimerais bien parfois, voir des singes regarder mes tableaux ...faut dire que je suis allée à mauvaise école ;)
http://www.youtube.com/watch?v=o7hI1NRJgb8

le musicien du dimanche 07/11/2013 01:48

Je vois que le passe partout blanc + cadre blanc est pas mal utilisé aussi.. Tu vas me dire, le blanc ça passe partout... As-tu pu voir récemment ou moins récemment, ici ou là des artistes qui exposaient avec des cadres noirs et des passe-partout noirs?
Je connaissais une nana (il faudrait que je reprenne contact à ce propos) fana de pastels secs qui me disait qu'elle exposait tres souvent dans... des banques! et que ça fonctionnait tres bien. Ce qu'elle faisait n'etait, a mon goût, pas exceptionnel et ça fait un moment qu'elle m'en a parlé.
Je ne veux pas ouvrir un débat qui n'a pas tout a fait lieu d'être car je n'ai pas exactement les chiffres: on sait qu'il y a de plus en plus de pauvres mais on sait aussi que les riches sont toujours aussi riches et qu'une certaine partie des "moyens" se sont aussi enrichis. La richesse existe donc belle et bien. Et finalement le probleme est toujours le même: séduire le chaland.
Je pense donc que tu as raison, il faudrait, de plus en plus, organiser des expos "sauvages". Puisque certains de tes tableaux seduisent des professionnels de l'aquarelle, pourquoi ne pas séduire, d'une maniere un peu similaire un ou une patronne d'une station service par exemple et pour dire un peu n'importe quoi (même si une station essence est un peu un passage obligé apres tout).
Tu as ton livre qui peut servir de book...
Enfin, il y a toujours d'autres possibilités et ça marche un peu pour tout, et on ne peut pas savoir tant qu'on a pas tenté. ça,c'est un peu le message que me passe régulièrement une amie qui m'encourage régulièrement, je pense que je peux te passer ce message a mon tour..

Nathalie 07/11/2013 17:19

Oui oui, exposer , exposer ...n'importe où, sans complexe, sans ambition, sans illusions ;) ...les galeries ? Oui, pourquoi pas ;) une cave ça c'est une bonne idée ;) merci Daniel, j'ai aussi deux chats qui jouent avec les souris ;) je n'abandonnerai pas non, mais parfois au lieu de creuser mon chemin comme une petite taupe dans le noir, j'aimerais bien un peu de lumière. Je ne demande pas à être connue mais merde, vendre un tableau à quelqu’un d'inconnu qui tombe raide dingue de votre tableau, qui ne vous demande pas comment c'est fait mais qui vous en parle en y mettant du plaisir et du sens, ça doit faire un bien fou :)

daniel 07/11/2013 11:49

désolé mon chat a coupé le message !!!!
donc j' ai vu une expo récente .
des exposants avec des gros moyens toiles énormes sculptures marbres granits patin couffin et le boulot était nul .
il y a profusion d' exposants mais le niveau est nul ;
et les gens qui ont du talent sont noyés au milieu !!!!

moi j' ai un ami qui a exposé sur une grande galerie à paris , il m' a dit qu' il faut repérer une galerie avec des artistes au style similaire au sien , il a envoyé un book çà coûte rien de tenter la chose .

en tout cas moi je trouve votre démarche artistique très sympathique , efficace avec vos élèves et surtout n' abandonnez pas les artistes sont rares , les gnous ( cf marc jolivet ) se comptent par millions .

pour les lieux insolites moi j' ai exposé sur des cuves dans une cave coopérative très sympa .

https://myspace.com/zimzamboum/photos

bon courage !!!

daniel 07/11/2013 11:34

bonjour.

d'abord , un message d' encouragement la vie sans l'art et les artistes c' est une vie abominable !!!
un monde sans musique , sans peinture beurk !!!

déjà dans le monde du travail , ce n' est que marges , ca , objectifs le mercantile est partout .

après il faut vivre et c' est pas façile en étant artiste .
j' ai vu une expo il y a

Nathalie 07/11/2013 08:14

Bien sûr, il y a des modes, et des facilités concernant la présentation des aquarelles, des tableaux en général... des cadres noirs, mais oui, il y en a bien sûr...j'en ai trois dans mon couloir et deux chez l'encadreur ;) .. mais ce n'est pas ça qui changera quoi que ce soit.

Nathalie 07/11/2013 07:54

le lieu est en effet important, capital même ;) ... mais une station service ??? quelle drôle d'idée ;) ... une banque ? !!!! ;) .. je dois dire que jusqu'à maintenant je ne m'étais pas trop posé la question d'exposer par moi-même, je n'étais pas du tout satisfaite de ma peinture, trop conventionnelle, trop respectueuse des sacro saintes règles de l' aquarelle ...mais là, à présent que je passe dans la deuxième moitié de ma vie (... bien bue je crois...) .. je m'ouvre d'autres portes...et je me dis : pourquoi pas ...oser les franchir :)

Michel Cubières 07/11/2013 01:30

Devise, mais pas de Monet: Remets à tes arts ce qui appartient à tes arts et dis adieu à ce qui tient du vieux. J'appelerai demain, Amitiés MC.

Nathalie 07/11/2013 07:48

ahah ;) dix ans Michel, c'es assez long pour réfléchir à tout ça ...et c'est vrai que le renouvellement est une question de survie quoi qu'on fasse... j'ai des projets, plein ...aucune inquiétude à vous faire ;) j'espère que les posidonies vont bien sur leur lit de sable ?

Philippe 06/11/2013 22:06

L'abondance des œuvres dans des expos de ce type ne favorise pas la visibilité individuelle. Seule exception Bagnols en Beaujolais où j'ai pu vendre.
Depuis 10 ans je continue à peindre pour moi, et ayant la chance de ne pas en avoir besoin pour vivre (retraite) je fais des cadeaux à mes amis quand sans malice ils disent "j'aime bien", ou que ma longue amitié me fait supposer que c'est le cas. Ou alors j'échange avec des amis artistes. J'aime, il ou elle aime une œuvre de l'autre et hop.
je suis alors libre de chercher pour moi, sans souci de ce qui peut plaire. Je partage avec un groupe d'amis. Toutes ont une démarche personnelle parfois éloignée de la mienne, mais nous nous "critiquons" avec bienveillance. On progresse ensemble, et leur "reconnaissance" fait du bien.

Bon courage

Nathalie 07/11/2013 07:45

Merci Philippe, si j'ai heureusement mon activité professionnelle axée sur les cours qui marche assez bien, je ne suis malheureusement pas retraitée, et ne le serai jamais, et j'aimerais parfois, aider un peu financièrement à mettre du beurre dans les épinards à la maison ;) et pour cela, j'ai bien compris que si les salons sont une espèce de vitrine, elle n'est pas suffisante pour développer nos ailes de peintre, à moins d'avoir déjà bâti une certaine notoriété, régionale d'abord, la plupart du temps, puis nationale...Les amis, ah oui, les amis, que serions nous sans leur chaleureuse présence ? leur soutien renouvelé ? ...:)

Jean-Paul 06/11/2013 21:11

Vos lignes m'interpellent "quelque part au niveau de mon vecu"... Quelle est sa place dans le monde ? Celui qui a un talent doit-il faire autre chose que d'en user ? La vente (gout du public acheteur) et la renommee sont-elles un but en soi ?
Il est certain que parfois le regard des autres participe de ma propre construction, mais mon propre regard compte aussi. Quant aux jugements portes sur mon oeuvre, doivent-ils se mesurer a l'aune des marchands ?
Ma reponse actuelle est que le fait de peindre correspond a un necessite de m'exprimer en me faisant plaisir. La communication de ma peinture arrive ensuite, si je veux, si ca se trouve, etc...
Il n'y a aucune loi qui me force a gagner ma vie avec mes peintures. Surtout si mon expression
doit se plier au dictat mercantile. Ce serait cela, exister ?
Bien pictorialement votre,
(mille excuses pour les accents manquant : je tape sur un clavier anglais ;o))

Nathalie 07/11/2013 07:39

merci pour ce commentaire Jean Paul. Je suis assez d'accord avec tout ça, et bien sûr, il n'a jamais été question de plier devant quoi que ce soit ! Je dirais même que je chercherais plutôt à me déplier et à me déployer le plus possible, de façon à être emportée le plus loin possible de tout diktat ;)

C'est Tout Moi...

  • : Le blog de Gladis
  • Le blog de Gladis
  • : Le journal de l'atelier d'aquarelle Gladis, mon travail au jour le jour, les travaux des élèves, les stages, les invités, les artistes que j'aime, moments de folie et de liberté d'expression.
  • Contact

Profil

  • Nathalie Glapa Paradis
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.

Ecoute...

Tapez Ici Pour Trouver ...

Archives