Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 21:10

 

034.JPG

 

 

 

Première erreur: ne pas tirer les leçons de ses erreurs ...

Ca n'a l'air de rien, mais si on était plus attentif aux conséquences de chacun de ses gestes, on progresserait plus vite. Mais voilà, dans la vie, on a souvent droit à plusieurs essais, voire à des périodes d'essai...on prend de mauvaises habitudes, dont il va falloir se défaire.

 

1- Comment bien préparer son travail ?


* Avoir son nuancier à portée de main

Ben oui, ça ne sert à rien d'acheter plein de godets et des myriades de jolis tubes, et de ne pas savoir ce qu'on a dedans. Certains pigments ont des propriétés bien spécifiques qu'il vaut mieux un peu connaître.


* Utiliser une palette bien large.

Rien de plus frustrant qu'une palette riquiqui dans laquelle on ne peut étaler le pigment dans ses différents états de dillution, ni mélanger deux couleurs sans qu'une troisième vienne se mêler de ce qui ne la regarde pas.

Prenez donc une palette où chaque pigment a sa place. Disposez les dans un ordre logique: les chaudes d'un côté, les froides de l'autre, les bleus tous ensemble, ainsi que les autres dominantes primaires par exemple...trouvez  un agencement qui vous convient et gardez le.

Votre palette ne doit pas, à mon sens, être trop profonde, ou présenter trop de séparations centrales. Nettoyez la de temps en temps en retirant les fonds de sauces brûnatres dont vous ne pourrez plus rien faire.

Un grand plateau blanc peut très bien faire l'affaire.

 

*Des pinceaux adaptés à chaque usage.

Contrairement aux huileux, les aquarellistes ne réfléchissent pas toujours à la superficie qu'ils vont devoir couvrir avec leur pinceau. Soyez raisonnables et ne prenez pas un pinceau à trois poils pour faire des lavis, mmmhhh ?

Et inversement pour des petites surfaces précises, prenez donc un triple zéro qui fait la pointe.

Ne soyez pas trop fétichistes avec vos pinceaux. Certes, à chacun correspond un usage, mais bien souvent c'est le réglage du geste qui prime et pas le matériel.

Après presque vingt ans de pratique d'aquarelle, j'en ai un peu souper d'entendre parler du Précieux Pinceau d'Untel ou d'Untel... enfin, si vous aimez collectionner, pourquoi pas...mais bon.


* Le choix du papier me parait bien plus important... je ne vais pas ici reparler des types de papier, d'autres le font très bien, sinon, testez, il n'y a que ça à faire.


* Avant de commencer, il faut s'assurer de tout bien avoir à portée de main, et pour ça, rien de mieux que de préparer mentalement le plus possible votre aquarelle, ainsi vous en anticiperez chaque étape. Un petit croquis de mise en place est la plupart du temps très utile.

 

* Bien préparer son pigment

Trop souvent, on néglige l'étape qui consiste à remplir le pinceau en eau et en pigment...Mieux vaut trop que pas assez .

Je vous conseille de diluer un peu la pâte qui sort du tube ou du godet pour avoir toujours prête une petite quantité disponible. Certains pigments sont très collants et restent en paquets dans les poils du pinceau, d'autres ont tendance à rester en petits granulés et peuvent bêtement gâcher un lavis.

Utilisez un petit pinceau pour mélanger sur la palette. Mélanger de trop grosses quantités sur la palette peut s'avérer désastreux et surtout inutilement pigmentivore. Lorsque vous connaîtrez à fond vos pigments, vous pourrez vous passer de cet outil de mélange.

 

Voilà quelques uns des conseils que je donne très régulièrement à mes apprentis aquarellistes.

Interro à la rentrée...

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marc 30/04/2011 13:03


... et ne pas forcer sur le Saint Emilion Grand Cru de la photo!


Gladis 30/04/2011 17:29



Jâmaiaiaiaiaiaiaisssssssss .... ô sacrilège !!



céline Conaté 29/04/2011 18:03


Des conseils bien judicieux et pourtant indispensables .
Merci Gladis .
Céline


Gladis 29/04/2011 19:38



Tu veux dire bien rabachés ...


 



tilk 29/04/2011 17:48


tu es de bon conseil..
j'aime les ambiance d'atelier
tilk


Gladis 29/04/2011 19:38



Bonjour Tilk ! merci de ta venue ! Ces ambiances, moi aussi je les aime... je collectionne pas mal de photos de mes piles d'objets hétéroclites qui servent, ou pas, pour les cours...ça fait
toujours des compositions amusantes et qui révèlent finalement pas mal de choses ...



Laurence 29/04/2011 14:20


J'aime bien l'allure de croisière que prend ton blog. De nouveau des conseils, (ben oui il faut répéter, c'est même le principe de l'enseignement), des pas à pas, des devoirs même. Ah...j''aimerais
bien faire un stage chez toi, à défaut de venir chaque semaine, c'est si loin...


Gladis 29/04/2011 15:07



J'ai décidé de me tenir le plus possible à cette espèce de journal de bord ...


Il me maintent dans ce que j'appelle "le vrai monde" que ma nature m'inciterait à quitter bien vite si d'aventure je m'écoutais un peu trop...


Je voudrais aussi que mes stages fonctionnent et rencontrer de nouvelles personnalités, ou travailler avec ceux que je connais, mais dans d'autres conditions, mais ce n'est pas si simple.


J'espère que nous nous rencontrerons un jour, dans des circonstances favorables, en attendant, merci de ta fidélité encourageante.


 



véronique 29/04/2011 10:23


Evidemment à utiliser avec une main légère et pas pour barbouiller sinon adieu la pointe.....


Gladis 29/04/2011 10:54



Eh oui ... mais il y a des mains plus agitées que d'autres !



Klaudandreson 29/04/2011 07:53


J'viens de réaliser que nous avons la même boite en bois, sauf que j'ai du me contenter d'un Médoc... Frimeuse, va !


Gladis 29/04/2011 09:59



On frime comme on peut ...



Klaudandreson 29/04/2011 07:52


Merci M'dame.

Ce sont de superbes conseils pour commencer une aquarelle et p'têt même pour la réussir.

Voiçi les miens pour atteindre facilement une gloire artistique universelle :
Conseil n°1 : Ouvrir les yeux.
Conseil n°2 : Choisir un sujet simple.
Conseil n°3 : Choisir un public facile.
Conseil n°4 : Ne pas oublier l'eau.

PS : A voir ton monsieur sur le banc, je crois quand même que je vais aussi suivre tes recommandations....


Gladis 29/04/2011 10:03



Parfois, avec le temps, ces conseils me semblent tellement clichés ... et puis non, je me rends compte qu'il faut les dire .. encore et encore ..



véronique 29/04/2011 07:47


Je suis d'accord avec tout sauf pour le triple 000 qui à mon avis ne sert à rien, personnellement j'utilise un n°3 Raphael martre Kolinsky qui a une pointe merveilleusement fine qui permet de tout
faire, sauf quand elle est usée bien sûr !


Gladis 29/04/2011 10:05



Oui, bien sûr, moi aussi .. mais je ne me suis autorisée les martres que très récemment, et j'ai une ou deux élèves qui les ont flingués en une seule aquarelle ... alors le triple zéro c'est
quand même moins onéreux ..



C'est Tout Moi...

  • : Le blog de Gladis
  • Le blog de Gladis
  • : Le journal de l'atelier d'aquarelle Gladis, mon travail au jour le jour, les travaux des élèves, les stages, les invités, les artistes que j'aime, moments de folie et de liberté d'expression.
  • Contact

Profil

  • Nathalie Glapa Paradis
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.

Ecoute...

Tapez Ici Pour Trouver ...

Archives