Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 06:33

A l'occasion de la journée mondiale de l'aquarelle, il nous a été possible avec l'AMP, de peindre en direct et en public, au magasin Dalbe Créaland, avenue d'Atlanta, à Toulouse.

Jean Paul, Joelle et moi, nous nous sommes donc proposés pour partager les trois heures mises à notre disposition.

 

Après avoir assisté à de nombreuses "démonstrations" d'aquarelle dans de nombreux salons et non moins nombreux stages d'aquarelle, me voici à mon tour confrontée à ce redoutable exercice... Tout dépend bien sûr comment on aborde ces fameuses "démonstrations". Et d'abord que veut-on "démontrer" ?

... Que l'aquarelle repose sur quelques gestes essentiels ? Qu'une pratique peut être réalisée en public et en direct, dans un temps donné comme un spectacle bien rôdé? ...Ou peut-on en un temps limité, dans des conditions particulières donner un aperçu d'un savoir faire ? ... d'une démarche ?

 

La démo est un mélange de tout ça et de bien d'autres enjeux, de bien d'autres attentes, de la part du public aussi bien que du côté de l'exécutant...car la démo est avant tout un exercice de communication, alors qu'un geste montré dans le contexte des cours n'a pas la même signification, il est purement pédagogique.

Si une partie du public est parfois composé de personnes qu'on connait, il s'y ajoute de nombreux inconnus. Le stress n'est donc pas le même.

Choisir le sujet qu'on va réaliser n'est pas anodin. Entre réaliser quelque chose qu'on maîtrise habituellement bien, de façon à faire la démonstration d'un ou deux gestes techniques précis, ou traiter un sujet en cours d'élaboration, comme une étape d'une recherche pour un tableau en germination, la marge de manoeuvre est large.

Un peu inconsciente j'ai opté pour la deuxième solution, car j'ai pensé que les personnes présentes, pratiquant elles-mêmes l'aquarelle, connaissaient déjà les gestes de base de l'aquarelle, étant donné aussi la présence de nombreux élèves de l'un ou de l'autre.

C'est pourquoi j'ai commencé par poser les couleurs au couteau, avec des couleurs sortant du tube sur papier sec.

 

2010-11-23-17.09.33.jpg

 

 

 

 

L'avantage de ce type d'entrée en matière, c'est la surprise, car la quantité de pigments déposés crée d'emblée un premier jet hyper coloré auquel il va falloir s'adapter. Et là, dans l'enthousiasme du débutant, je me suis laissée déborder par le violet, très colorant qui s'est installé en dominateur dans ma composition... alors que ce n'était pas ce que j'avais prévu!

 

2010-11-23-17.13.23.jpg

 

Voilà, les dès étaient lancés et le jeu pouvait commencer...Grosso modo, les masses colorées étaient en place, il fallait maintenant les sculpter pour ramener ces coups de couteaux abstraits vers mon sujet: un sous-bois avec un cours d'eau turquoise dans lequel un homme avance, tenant sa petite fille accrochée à son bras.

J'en étais un peu ... loin.

 

2010-11-23-17.47.52.jpg

 

C'est dans ces moments là qu'un peu d'expérience des drôles de chemins de traverse que peut emprunter l'aquarelle peut s'avérer nécessaire...

 

2010-11-23-17.53.54.jpg

 

 

La seule consigne que je m'étais imposée était celle de ne pas (trop) m'éloigner de mon sujet de départ...car parfois on est tenté de laisser de côté un premier jet trop éloigné de ce qu'on avait en tête et de le reprendre plus tard, en le transformant du tout au tout.

 

2010-11-23-17.55.38.jpg

 

 

Mes personnages se retrouvent au milieu d'une prairie printanière au lieu d'apparaître au milieu d'une rivière mais peu importe, la composition est globalement respectée, la lumière est plus contrastée que mes premiers essais, mais l'ambiance qui se dégage du sujet me plait.

 

Un grand merci à Françoise qui a eu la gentillesse de prendre ces photos !!

 

 

 

"Les raisons pour lesquelles on aime ou l'on n'aime pas ma peinture m'importent peu parce que je fais quelque chose qui ne s'épluche pas, qui ne se démonte pas, qui vaut par ses acci­dents, que l'on accepte ou pas.

On fonctionne comme on peut. Et moi j'ai besoin pour me renouveler, pour me dévelop­per, de fonctionner toujours différemment d'une chose à l'autre, sans esthétique à priori."

 

Nicolas de Stael

(oui, bon je sais: ... je me la pète! )

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

kt 19/01/2011 09:26


c'est drôle mais en lisant ton compte rendu tout en regardant les photos,bien que je ne te connaisse pas (ou parce que je te connais pas!!) ,j'avais peur pour toi....la plume de l'écrivain et du
peintre sont bien aguerries pour restituer une atmosphère!je retiens la citation de N De stael!


Gladis 30/01/2011 07:55



Oui, j'entends parler souvent de "prise de risque " lors de la réalisation d'une aquarelle... Je n'aime pas trop ces expressions qu'on emploie  à tort et à travers et je tente de peser les
mots comme je pèse mes gestes. Pour moi traverser la rue est bien plus dangereux que de peindre une aquarelle ...


Par contre un engagement en peinture demande un tout autre état d'esprit. Stael l'a chèrement payé.



survivre c'est trop dur 02/12/2010 22:17


confiance


survivre c'est trop dur 01/12/2010 23:52


magnifique coup de pinceau sans filet bravo je suis impressionnée et très heureuse de voir ton renouveau


Gladis 02/12/2010 06:37



Oh Pascale !! Plus dure sera la chute !!



chris 01/12/2010 22:41


dans ce style de démo, ce qu'il y a de bien, hormis le fait d'être devant un public c'est de pouvoir donner le déclic à ce public...


Gladis 02/12/2010 06:39



Tu as raison.



Perrine 01/12/2010 18:40


moi j'aime beaucoup le résultat !!! bravo ^^


Gladis 01/12/2010 18:50



... et pour les tigres alors ... je fais quoi ?



Laurence 01/12/2010 10:03


Un grand merci pour cette tranche de vie. On voit bien les spectateurs (au fait, il y avait des hommes???) pendus à tes outils et peut-être après à tes lèvres. On voit que dans l'ensemble, les gens
sont venus dans une démarche de curiosité positive. En même temps, depuis le temps, tu sais quand même où tu vas.


Gladis 01/12/2010 11:47



Les gens ont été très positifs oui, et c'est encourageant de sentir une atmosphère détendue autour de soi...Quand à savoir où je vais... disons que je mesure un peu mieux les risques que je
prends (qui n'ont rien d'extraordinaire, hein !!) et j'ai quelques armes pour m'en sortir dans ma boîte à idées perso... ... et aussi j'oublie de le dire, j'aime particulièrement cette photo, ce moment, ce souvenir, cet endroit, et ça, ça aide bien sûr...


Au fait oui, il y avait quelques hommes ... et même certains se sont inscrits à l'AMP...



christian Couteau 01/12/2010 09:37


Oui Nathalie,les peintres ont au moins un point commun : celui de peindre des images plus ou moins réalistes et détaillées.....et certains autres: celui de peindre aussi avec des mots ! Ils sèment
portés par le doux vent inspiré de la poésie les germes d'intonations ....comme une certaine Semeuse dans un univers de Paradis!


Gladis 01/12/2010 11:47



Mouais ... pas aussi sûre que toi pour tout ça !!



Olivier Philippot 01/12/2010 09:05


Merci pour ce compte-rendu! Je suis certain que, quoi qu'il arrive dans une démonstration et/ou quoi que tu en ai pensé, le visiteur aura trouvé de quoi méditer pour sa propre pratique. C'est un
travail ingrat d'une certaine façon, parce que rien ne garantit au peintre que les choses fonctionneront à la hauteur de sa pratique. Mais tu t'en es très bien sortie!


Gladis 01/12/2010 11:54



Oui, c'est sûrement l'impact le plus important de ces démos démoniaques !! C'est ce partage d'infos, d'expériences et d'envies !! Merci Olivier !!



Christian couteau 01/12/2010 08:40


Malgré mon patronyme je ne peins pas au couteau....Mais il me semble posséder quelques points en commun avec ton approche de l'aquarelle!
Ancien marin d'où je dois éprouver cette passion de l'eau, je n'ose pas me jeter à l'eau malgré les nombreuses sollicitations pour donner des cours, stages ou démos....A la rigueur ce serait ce
dernier point qui pourrait être une future porte ouverte, découlant sans doute de mes nombreuses participations à des concours de peinture dans la rue .....à la belle saison. Celle où les oiseaux
chantent, et les eaux colorées telles des papillons se posent sur le papier!
Magique aquarelle quand tu nous tiens......


Gladis 01/12/2010 09:00



J'ose espèrer Christian que les peintres ont quelques points communs !!



anne fioc 01/12/2010 07:34


merci merci de ce partage !qu'est ce que ça t'a révélé ...à TOI ? en tout cas bravo !


Gladis 01/12/2010 07:55



... que je suis très très inconsciente ... mais ça ... je le savais sans doute déjà ...


... et que je suis capable de le faire... ce qui n'était pas si évident, et que même, ça peut être un plaisir.



C'est Tout Moi...

  • : Le blog de Gladis
  • Le blog de Gladis
  • : Le journal de l'atelier d'aquarelle Gladis, mon travail au jour le jour, les travaux des élèves, les stages, les invités, les artistes que j'aime, moments de folie et de liberté d'expression.
  • Contact

Profil

  • Nathalie Glapa Paradis
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.

Ecoute...

Tapez Ici Pour Trouver ...

Archives