Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 09:39

 

 

 

 

Moulin du Coq sur chassis 115x73

28-avril-2011-333.jpg

 

 

 

Je profite de l'arrêt des cours pour me rejeter à l'eau d'un format allongé avec Sarah pour modèle.

 

28-avril-2011-334.jpg

 

Je pars un peu à l'arrache comme souvent, car c'est le seul moyen que je connaisse pour apprivoiser ce grand espace blanc... L'ensemble est encore un peu confus...Il va falloir du temps, et là, je suis pressée de rentrer dans la danse.

 

28-avril-2011-338.jpg

 

Du dehors au dedans, je sais juste qu'il faut tout lier tout de suite, c'est beaucoup plus difficile si on le fait après.

 

28-avril-2011-340.jpg

 

Comme je passe de l'horizontale des premiers jus, à la verticale, les coulées ravinent le bas de la feuille, je les laisse faire...Je verrai plus tard si je les conserve ou pas.

 

La feuille est mouillée dessous, dessus, et le bas a commencé à sécher car j'ai laissé un moment en attente, le temps de prendre du recul avec ce premier jet un peu anxiogène.

 

28-avril-2011-343.jpg

 

La palette n'est pas définitive, je cherche encore...

 

28-avril-2011-549.jpg

 

Comme d'habitude, pour rentrer dans mon dessin, je passe par un petit détail... une main qui dépasse, ça me va bien.

 

Ce que je tiens à garder de la photo dans mon aquarelle, c'est le côté arachnéen de ce chemisier que je portais il y a longtemps et que j'ai offert à Sarah à la fin de la séance de pose.

 

Les ombres doivent être opalescentes.

 

Turquoise chéri, manganèse précieux, jaune et rosés..

 

28-avril-2011-569.jpg

 

Ca commence à prendre tournure au bout de deux ou trois heures de travail... Café.

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

survivre c'est trop dur 14/05/2011 08:39


elle est belle!


Gladis 14/05/2011 09:27







jc 10/05/2011 21:24


ça m'impressionne!


Gladis 11/05/2011 07:16







corinne60 02/05/2011 11:07


oui,c'est ça "être juste DANS L'INSTANT"........


Gladis 02/05/2011 11:21



Oui, le plus possible.



evhe 02/05/2011 10:26


belle réussite, gladis! bravo bravo!


Gladis 02/05/2011 10:59



ce n'est pas fini, je cherche les matières pour l'environnement du personnage... j'ai trop d'idées, je laisse décanter...



corinne60 02/05/2011 10:10


c'est vrai,je ne m'étais pas posé la question comme ça..........pendant une séance de nu,on n'a pas forcément le temps de "penser" ce qui est bien aussi!surtout pour les poses rapides ....qui
libèrent(je trouve)...mais,pas "d'interprétation" ou alors tout est inconscient ...........quand on regarde le travail de tous en fin de séance:tous les croquis sont différents et malgré tout on
reconnait le style de chacun.............?
la sculpture(la terre!) m'a permis de faire un grand bond en avant,j'ai palpé le volume,les ombres ,les lumières,les proportions.............il y a eu comme "une naissance" à partir de mes
mains....je ne sais pas si j'explique bien ce que j'ai ressenti................un conseil:pétrissez tous la terre!
quand j'aborde un sujet ,je me suis rendue compte qu'il fallait que je fasse des croquis au préalable pour que j'apprenne à le connaitre ,que je l'apprivoise et ensuite seulement je pouvais
commencer à "délirer"(ce qui n'est pas toujours facile!lol!)
c'est sur,il faut que j'essaie avec des photos mais je crois qu'il est important de travailler à partir de ses propres photos parce que faites avec un "certain" regard...........non?


Gladis 02/05/2011 10:52



Pendant une séance de Modèle Vivant pour moi, il y a une part de consigne qu'on se donne à soi-même, du genre "aujourd'hui je me concentre sur les ombres", ou bien sur les proportions, les mains,
ou les cheveux... que sais-je.. ca peut être aussi "aujourd'hui je ne lève pas le crayon "(ou le feutre) etc... et aussi une part "waouh elle est chouette cette pose" ou encore "merdouille,
j'aurais pas le temps de faire le visage" ... et puis aussi l'inconscient oui, ou les blocages... je n'aime pas les têtes retournées par exemple (allo Freud ? ;)


Ensuite effectivement, dans ces moments là, la rapidité fait qu'on est plus comme un pilote de formule un prêt à négocier les virages à toute berzingue plutôt qu'un esthète qui va tourner vingt
cinq fois autour de la sculpture de Camille Claudel dans un musée...


Et puis... comme dans les arts martiaux, il y a un moment où il faut chasser les pensées et juste être DANS l'Instant. Ca ça vient, avec la pratique, je pense.


Je suis tout à fait d'accord avec toi en ce qui concerne la pratique du modelage, si je n'avais pas fait ça, il me manquerait une dimension, c'est sûr.


Enfin, j'ai de plus en plus de mal à comprendre comment on peut bien travailler d'après des photos qui ne nous appartiennent pas.. ou alors juste en exercice, mais quand on expose, à moins de
tout changer et de travailler la photo juste comme un point de départ à un travail d'imagination...pour moi,c'est rédhibitoire.


 


 



corinne60 01/05/2011 23:23


mais non,je ne me pose pas la même question pour les fleurs,une nature morte ou bien un paysage............il n'y a pas risque de crampes!!!!lol!
et je trouve plus "facile" de faire d'après nature que d'après une photo; une photo ne renseigne pas sur "la trois dimension",c'est déjà "plan",il faut s'interroger davantage sur le volume,les
ombres ,les lumières sont moins évidentes et puis...... le ressenti n'est pas le même.................bref,j'ai beaucoup de mal à travailler d'après photo....il faudrait que je m'y mette
pourtant!!!!si tu as des "tuyaux" je suis preneuse!!!!!mais je crois qu'il n'y a que LE TRAVAIL ...........encore et toujours persévérer..................


Gladis 02/05/2011 08:59



C'est un débat très intéressant auquel je réfléchis souvent, car j'y suis souvent confrontée avec l'organisation des cours. C'est sûr, on ne travaille pas de la même façon, d'après photo et
d'après nature. Je crois que l'impulsion de départ n'est pas la même non plus.


Il me semble que lorsqu'on travaille d'après nature, on est davantage tourné vers ce que ce qu'on représente donne, alors que d'après photo, on cherche davantage en soi de quoi nourrir
le sujet.


Je ne sais pas si je me fais bien comprendre.


Le travail ne se fait pas dans le même sens. Le "remplissage " en émotions est inversé.


Le timing est extrêmement différent. Sans photo, on est tout de même un peu dans l'urgence, alors que d'après photo, le temps s'étire...


Quand je peins une fleur dans la nature, je suis en quelque sorte "à l'écoute" de celle-ci, alors que lorsque je travaille un nu d'après photo, je suis plus en phase avec ce que ça provoque en
moi...


Je crois que je reprendrai ces commentaires en article, c'est si passionnant !!


Lorsque je travaille le nu d'après modèle vivant, je suis souvent frustrée de ne pas pouvoir retranscrire toute la fugacité des jeux de lumière très changeants sur la peau par exemple, ou un
mouvement des cheveux, ou encore une expression fugace sur le visage du modèle.


Lorsque je fais des photos, je fige ces petites étincelles qui m'intéressent et m'émeuvent. J'en fixe ainsi le souvenir. Pour moi la photo a un rôle de "fixateur"... Combien de souvenirs
d'enfance n'aurais-je pas oublié si mes parents ne les avaient pas "fixès" sur la pellicule...?


Je peux travailler des mois devant une photo, en faire de multiples interprétations.


Pour ce qui est de la troisième dimension, justement en lisant ton précédent commentaire, je pensais à ça en ce qui concerne la sculpture...


 


 


 



corinne60 01/05/2011 20:44


oui,je me disais aussi...............pauvre modèle........
en tous les cas:BRAVO!c'est très réussi et j'ai hâte de voir la suite................


Gladis 01/05/2011 21:20



C'est drôle, , c'est une question qui revient tout le temps dès lors qu'on met en scène un personnage, alors que pour
des fleurs ou un paysage, les gens y pensent moins... alors qu'il me semble que la plupart des peintres peignent d'après photo, voire aussi d'après montage de photos. En tout cas, merci, c'était
une bonne question, elle m'a permis de faire cette remarque que je voulais dire depuis longtemps. (mon esprit d'escalier ... )



corinne60 01/05/2011 19:49


c'est superbe!
ça pourrait même s'arrêter là...............pourquoi pas?
une petite question:fait avec le modèle "vivant "ou d'après des photos et croquis du modèle?


Gladis 01/05/2011 19:55



Fait d'après photo, avec un modèle que je "croque" souvent ...


je suis bien trop longue pour travailler d'après modèle vivant ...la pauvre, elle aurait de sacrées crampes, et ma bourse n'y suffirait pas... mais on pourrait tout à fait envisager un travail
d'après croquis, je le fais aussi, mais le côté moins "abouti" ne me plait pas.



Laurence 01/05/2011 14:32


Eva K. me touche beaucoup. Sa maîtrise du hasard me laisse pantelante.
Ceux et celles que tu cites souvent me plaisent beaucoup également (les Gallizia, Montéco, Marc Folly, etc...). Et je me suis régalée à lire (et relire), il y a déjà pas mal d'années, J.L.Morelle
qui a révolutionné la manière d'appréhender l'aquarelle, même si l'on peut toujours utiliser d'autres techniques, selon son humeur.
J'aime Zao Wou Ki qui me fait rêver de ses mélanges de couleurs. Nita Engle, John Lidzey, Abadie, aussi. Il y en a tant qui ont du talent et en plus, savent partager leur savoir. J'en oublie
forcément...et puis une certaine N.P. a rejoint depuis au moins deux-trois ans mon Panthéon.


Gladis 01/05/2011 15:23



Tous ces noms connus de l'aquarelle ont chacun leur personnalité propre et c'est ça qui est intéressant...Ils encouragent à tracer la route.


Dans mon cas, ce sera un chemin avec une petite pelle en plastique et un seau ... mais je me serai régalée, c'est le principal.


La vie est si courte.


Merci Laurence, je suis comblée.



nita 01/05/2011 13:23


Cette main qui est parlante (et parfaite) avant tout le reste,comme un phare dans la tempête.


Gladis 01/05/2011 13:30



Posée, aussi.



Laurence 01/05/2011 12:23


Digne des plus grands, vraiment.


Gladis 01/05/2011 12:30



C'est gentil Laurence, je suis touchée... Quels sont les artistes que tu aimes le plus ?



Christine HALET 01/05/2011 11:57


très professionnelle comme toujours. Merci.


Gladis 01/05/2011 12:22







anne-marie 01/05/2011 11:18


ça commence à être déjà pas mal du tout !!!


Gladis 01/05/2011 11:20



Le tout, c'est de pas s'arrêter ...



C'est Tout Moi...

  • : Le blog de Gladis
  • Le blog de Gladis
  • : Le journal de l'atelier d'aquarelle Gladis, mon travail au jour le jour, les travaux des élèves, les stages, les invités, les artistes que j'aime, moments de folie et de liberté d'expression.
  • Contact

Profil

  • Nathalie Glapa Paradis
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.

Ecoute...

Tapez Ici Pour Trouver ...

Archives