Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 06:26

 





En tant qu'amateure d'aquarelle je suis depuis toujours confrontée à plusieurs niveaux de lecture lorsque je vois une oeuvre.

Déjà, pour m'emballer, il faut qu'il y ait un choc visuel, et ça, ça pourrait être le cas avec n'importe quel medium, que ce soit de l'aquarelle passe alors au second plan. Cet "état de choc visuel" fait la rareté de l'emotion.

Il fait aussi la rareté d'une "bonne aquarelle".

En effet en aquarelle, medium que je commence à bien connaître, ce choc n'est pas toujours mis en avant dans la lecture qui nous est offerte. Certaines aquarelles ne sont "que" des aquarelles plus ou moins bonnes, et ne passent pas le cap de l'oeuvre.

Je ne sais pas si c'est le fait de travailler l'aquarelle, de travailler dans l'aquarelle, de se positionner "en tant qu"aquarelliste qui crée cette distance là, et je crois que c'est ce qui a créé bien souvent une espèce de marginalisation de l'aquarelle au sein de la famille des peintres, mais le fait est que ce besoin qu'ont beaucoup d'aquarellistes de se positionner en tant que technicien "dans le mouillé", ou pas, "gestuel", "à la chinoise" etc... etc... est tellement propre à l'aquarelle qu'il est souvent difficile d'y échapper.

Il faut dire qu'on ne les aide pas beaucoup nous le public, car pour décrypter une aquarelle on est souvent très heureux de posséder quelques connaissances techniques de base, et ça c'est le deuxième niveau de lecture. Il doit rester à sa place, c'est à dire ne venir qu'en second, après avoir reçu le choc visuel, émotionnel de la découverte du tableau.

On commence à assister à une prise de conscience de ce problème et de plus en plus nombreux sont les aquarellistes qui tentent de se positionner avant tout comme "artiste".

Le succès remporté par les Salons d'aquarelle de plus en plus plébiscités, l'entreprise de promotion de l'aquarelle à laquelle on assiste  avec la création de nouveaux lieux d'expo, de nouveaux cours, de nouvelles associations, de nouveaux magazines dédiés au medium aquarelle sont révélateurs d'une forte demande du public pour accéder à la maitrise de la subtilité de l'aquarelle.

Mais pas que...

Les batailles qui opposent un certain nombre d'artistes au sujet de telle ou telle suprématie d'une marque, de telle ou telle pratique, si elles en deviennent souvent risibles,  sont très représentatives également des enjeux économiques des fabricants de pigments, de papiers et autres produits dérivés.

Ne nous laissons pas abuser par ce marketing outrancier qui n'a rien à voir avec l'oeuvre à produire qui est et doit rester le but ultime de chaque artiste. J'ai l'impression d'être en train de rédiger un discours politique...

Aquarellistes, levez-vous !! Non, non, ça a déjà été fait !!


Bref, ce que je veux dire, c'est que si un certain niveau technique est toujours intéressant pour décrypter une aquarelle, cette analyse ne doit JAMAIS l'emporter sur le plaisir qu'on peut avoir à peindre ou à aller voir des tableaux.

Par contre, même si l'émotion qu'on arrive à ressentir  prime toujours sur les connaissances, l'éducation du regard, l'accumulation des connaissances, l'expérience, permettent de "faire le tri" et de ne pas accepter n'importe quoi, que ce soit en aquarelle ou dans n'importe quelle autre manifestation artistique, et donne le recul nécessaire à toute prise de position critique.


Il me semble que là est le rôle entre autres, des profs d'aquarelle.

 

 

 

 

 


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ut 12/05/2010 08:29


De là mon désarroi bien souvent devant une aquarelle : quand elle me donne l'émotion, je ne sais pas où situer cette émotion artistiquement parlant, et ça me gêne...parce que je ne connais pas la
technique de cet art là.Ca m'oblige à une distance qui n'existe pas quand je me remplis d'une oeuvre à l'huile :)
Mais tant pis aussi : quand je suis dans tes visages de vieux, je suis à mon bonheur... et c'est pour moi le rôle premier de l'artiste : donner à voir ce qui parle à l'âme de l'autre.
Baisers Belle;


Gladis 12/05/2010 08:51



L'émotion... le bonheur....l'âme...l'oeuvre... toutes ces belles notions mises ensemble ... le rêve.


 


Biz mon Ut.



dominique 08/05/2010 11:35


Koulou...
Juste une petite question toute simple : « comment repérer au milieu d’un million de croquis celui qui à était fait par Michel Ange ? »
Le niveau de lecture est, je crois, un niveau de compréhension et l’on ne peut comprendre que ce que l’on connaît. Malgré tous, et c’est là la beauté, Il y a dans la lecture d’une image une part
d’acquis et une part d’innée. Une part de sensibilité et une part de savoir. Le choc vient quand l’une et l’autre de ces valeurs chancelle et que l’on s’interroge. C’est l’interrogation qui nous
fait réagir.

La réponse pour la question sur Michel Ange.. je pense que cela est impossible pour moi ….


Gladis 08/05/2010 12:47



Celui qui a été fait par Michel Ange ? très simple, c'est celui qui est sous-vitrine dans l'un des musées les plus prestigieux du monde et protégé par trois alarmes hypersophistiquées et une
assurance dont je ne te dirai même pas le montant... Il y aurait trop de zéros, j'ai pas l'habitude.






nita 06/05/2010 15:33


Tu n'es pas confuse,j'ai le sentiment que ce que tu avais en tête en commençant cet article,tu l'as perdu en route.Les mots ont pris une place trop grande.Alors,tu avais envie de dire quoi en trois
ou quatre mots?


Gladis 06/05/2010 16:34



Je t'aime bien Nita, tu me fais rire !!


 


Il faudra que tu relises, voilà tout !!



chris 06/05/2010 13:04


j'aime bien cette phrase du com de Christian " Le silence et le temps en disent plus long qu'un discours!"et je rajoute, l'intensité du regard...il y a une différence dans la vision d'une oeuvre,
selon que l'on pratique ou pas et le principal reste pour moi l'émotion que celle-ci procure...bon après midi...


Gladis 06/05/2010 14:52



J'aimerais si souvent retrouver l'innocence du néophyte... mais souvent maintenant je ne vois plus que redite, copiage et technicité...Ca me gave grave.


Je sais c'est aquarellistiquement incorrect... ... et le pire c'est que je ne suis pas foutue de faire mieux !!



Christian Couteau 06/05/2010 08:30


Bonjour "Gladis"

Comme le temps qui verse ses larmes tu déverses tes flots de sentiments celui d'un instant qui peut être changeant .......Comme lorsque les giboulées sont passées!

Je suis mal placé pour tous sujets relatifs aux techniques, techniciens artistiques car je suis un inculte formé sur le tas à la dure "école de l'erreur " celle de l'autodidacte, et possible que
cela soit une erreur....l'avenir me le dira!

Je déserte les forums spécialisés aux artistes qui aiment se prendre la tête ou la "touffe du pinceau" pour savoir lequel est le plus pointu en son domaine!

Ce qui m'importe le plus dans un salon ou une expo ce ne sont pas les "sucreries" expressives servies entre 2 bouchées d'un cocktail, mais plutôt de voir l'attitude du visiteur scotché devant une
oeuvre, celle qui ne trompe pas ......Le silence et le temps en disent plus long qu'un discours!

j'ai été un peu long et pardon à ceux qui ne me comprennent pas, pardon à tous ceux qui ne comprennent pas que je refuse de donner des cours, ou organiser des stages....Mais je ne suis qu'un
apprenti permanent en aquarelle!

A tous ceux qui veulent me "faire porter le chapeau" de tel ou telle ironie je tire mon chapeau ! Celui difficile à porter nommé "humilité" qui protège des coups de soleil brûlants de la
notoriété...

Bonne continuation Nathalie !

P.S : Tu as raison Alain le vélo est une belle image , comme celle d'aller de l'avant sinon on perd l'équilibre !


Gladis 06/05/2010 12:39



Merci Christian ce n'est pas si facile de dire sa vie avec des mots. l'aquarelle m'a beaucoup appris à moi aussi , sur moi, sur les autres et sur la société où nous vivons.



véro 05/05/2010 16:45


Je suis bien d'accord avec toi. L'émotion en premier, mais après, quelques connaissances sont utiles et c'est vrai que je ne me permettrai pas de critiquer sans en connaitre un peu plus à ce sujet.
Sauf à dire "j'aime" ou "jaime pas"... mais c'est un peu limite !;)


Gladis 05/05/2010 17:38



D'où le désir de s'instruire dans les domaines qu'on aime. CQFD.



nita 05/05/2010 14:59


Les différents niveaux de lecture ne sont pas réservés à l'aquarelle,dans ton article tu veux dire quoi exactement,j'ai pas compris,je crois


Gladis 05/05/2010 17:38



Les différents niveaux de lecture ne sont effectivement pas réservés à l'aquarelle.


Je ne peux pas mieux dire. Désolée d'être aussi confuse.



Aquarellalain 05/05/2010 13:55


à propos de la suprématie de telle oyu telle marque, j'ai =souvent lu sur differents forums (excuse moi Nathalie) des personnes voulant tel ou tel produits parce qu'elle ont vu (ou entendu dire)une
aquarelliste de renom utiliser ce produit.j'ai même assité à des petites disputes, l'une pretendant que cette aquarelliste utilisait tel pinceau et l'autre pretendre autre chose. je roule pepere en
velo, et même si j'avais un velo portant la marque d'un grand coureur, je roulerais autant pepère


Gladis 05/05/2010 14:14



Oui, oui... dérives de pays riche.



Aquarellalain 05/05/2010 13:43


oh làlàlà, je commence à lire ta petite missive, j'ai l'impression devant une epreuve de philo.comment je me positionne ?eh ben...ASSIs
DIS Nat, je ne sais pourquoi mais j'aurais retendance à retourner sur ton ancien blog


Gladis 05/05/2010 14:18



C'est pour moi que ça va être difficile de repartir sur l'ancien... et puis j'ai montré tout ce que je voulais et j'ai dit plusieurs fois tout ce que je voulais dire... Maintenant quoi de neuf ?
les expos succèdent aux expos et l'expérience s'entasse sur l'expérience. Il faut surveiller l'émergence de la nouvelle génération, mais je trouve qu'il y a pas mal de redites, et ça me saoûle de
plus en plus.


Bises Alain, tu es allé au Haillan ?



Claudie 05/05/2010 08:51


Bonjour Nathalie,
Je suis contente de lire ton billet du jour parce qu'il fait écho à ce que je crois profondément. Lorsque l'on me demande d'expliquer telle ou telle "règle" ou "loi" en vigueur chez les
aquarellistes, je finis toujours par ajouter que toutes les lois peuvent être transgressées une fois qu'on les connait... tout est possible "hors la loi" du moment que le résultat est beau et
provoque une émotion. Bien sur c'est beaucoup plus confortable de penser que tout est contenu dans un mode d'emploi, et dans des règles imposées... mais qui a dit que le travail d'artiste était
confortable?....
Bises
Claudie


Gladis 05/05/2010 09:14



En aquarelle, "pas de toujours et pas de jamais"... une certaine philosophie en somme...



C'est Tout Moi...

  • : Le blog de Gladis
  • Le blog de Gladis
  • : Le journal de l'atelier d'aquarelle Gladis, mon travail au jour le jour, les travaux des élèves, les stages, les invités, les artistes que j'aime, moments de folie et de liberté d'expression.
  • Contact

Profil

  • Nathalie Glapa Paradis
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.

Ecoute...

Tapez Ici Pour Trouver ...

Archives