Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 06:25

 

 

Dés qu'on parle d'aquarelle, en général, on parle de technique. 

Or lorsqu'on peint, on rencontre bien d'autres difficultés que celles purement techniques.

Pour moi la première difficulté est la composition. Bien sûr, si vous prenez une photo toute faite, une carte postale de vos vacances ou de votre village préféré, la difficulté est réduite d'un grand coup. Au pire, on fera un recadrage, mais bon, pas de quoi fouetter un chat.

Un peintre c'est avant tout quelqu'un qui passe  la réalité par le filtre de son interprétation, ne parlons pas des peintres de l'imaginaire, là, il faut se livrer à une gymnastique mentale dont tout le monde n'est pas capable sans un entraînement intense et hyper motivé.

Aussi toute personne qui ne compose pas son tableau, pour moi, n'est pas peintre.


Néanmoins, les difficultés techniques qu'on rencontre le plus souvent sont d'ordre organisationnel :


* bien préparer son matériel et bien répéter mentalement la trame de la totalité du travail à faire permettent d'anticiper de nombreuses difficultés, pas toutes, car heureusement il se passe des choses imprévues en route avec lesquelles il faut négocier...n'en déplaise à certains esprits cartésiens qui aimeraient baliser la pratique de l'aquarelle...( Autant apprendre à peindre avec les "numéros d'art "...)...


* L'un des écueils les plus fréquents est celui de la palette: mauvais choix des couleurs, dû à une mauvaise connaissance des propriétés de chaque pigment le plus souvent...d'où des déceptions au moment des fusions, trop importantes, ou pas assez, séparation de certains pigments, impossibilité de les enlever, de les foncer etc...

Au début, ne testez pas tous les pigments, regroupez les suivant leurs caractéristiques et restreignez votre palette.


* Souvent aussi pour faire des économies, on achète du mauvais papier ou du mauvais pigment.

Je dis souvent "on ne peut pas jouer au foot avec une balle de ping pong"...Attendez la rentrée si vous ne savez pas quel matériel acheter.


* Enfin, trop rapide, trop lent, vous apprendrez à vous connaître à vos propres dépens. L'aquarelle est étroitement inféodée au temps. Elle ne vous pardonnera aucun retard de séchage, aucun retour en arrière inopportun.

Trop insatisfait, vous risquez, si vous revenez sur votre travail de salir les couleurs...Il faut apprendre à regarder les effets induits par chacun de vos dépôts de pigment.

Il faut apprendre avant tout, de toute façon, à regarder.

 

 

 

 

 

 


 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

masmoulin 24/08/2011 11:03


Nathalie,

N'es-tu pas un peu sévère sur le qualificatif du peintre

Comment considères-tu les artistes qui peignent sur le motif ou encore celui qui peint une nature morte ou des fleurs. Souvent il ne fait qu'un cadrage, mais pas une composition
Qu'en penses-tu ?
@+ Bises


Gladis 24/08/2011 14:00



Non je ne suis pas sévère, juste idéaliste. C'est pas pareil. Ca revient parfois au même. Vu de loin, je te l'accorde. Mais je crois que si personne n'est vigilant, on va étouffer dans l'oeuf des
artistes qui pourraient apporter des choses, et ça, ça me fait de la peine.


La question que tu poses indirectement est : qu'est ce que la composition ?


Pour moi, il y a composition à partir du moment où tu organises ce que tu as à dire sur ta toile.


Cadrer, en extèrieur est un sacré boulot...et rien de mieux que de partir du motif.


Cadrer est une des étapes de la composition...mais il y en a d'autres...


Mais encore une fois, je ne suis pas professeur, juste animatrice.


Néanmoins ton commentaire me renforce dans le sentiment que le vocabulaire employé autour de la peinture peut vite recouvrir toute sorte de sens... et que de tout cela nait une confusion
incroyable ...où je ne me retrouve de toute façon pas.


 


 


 



Klaudandreson 24/08/2011 07:43


Conseil n°1 : Ouvrir les yeux.
Conseil n°2 : Choisir un sujet simple.
Conseil n° 3 : Choisir un public facile.
Conseil n°4 : Ne pas oublier l'eau.

Jusqu'à présent, à te suivre (toi et d'autres) je n'avais trouvé que quatre conseils essentiels à partager. M'autorises-tu à en donner un cinquième qui me paraît des plus valables ?
Consei n°5 : Ne jamais fouetter de chat ?


Gladis 24/08/2011 14:03



Mais oui, mais oui... je suis magnanime. A mes heures.


Je doute que ce soit facile de choisir un public facile, de trouver un sujet simple...pour l'eau, on n'en a jamais assez... et les yeux, ben en vieillissant, on prie.



Claudie 24/08/2011 07:30


Bonjour Nathalie,
Super ton article! Ca sent la rentrée, le cartable neuf ...et les bonnes résolutions!
bises


Gladis 24/08/2011 14:04



Bonne rentrée à toi aussi Claudie !



C'est Tout Moi...

  • : Le blog de Gladis
  • Le blog de Gladis
  • : Le journal de l'atelier d'aquarelle Gladis, mon travail au jour le jour, les travaux des élèves, les stages, les invités, les artistes que j'aime, moments de folie et de liberté d'expression.
  • Contact

Profil

  • Nathalie Glapa Paradis
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.

Ecoute...

Tapez Ici Pour Trouver ...

Archives