Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 10:19

 

Lorsqu'on a pris l'habitude de travailler d'après photos ou de faire uniquement des copies, il n'est pas toujours simple de sauter le pas et de choisir soi-même sa propre composition.

J'ai donc commencé par étaler les objets de l'atelier sur les tables et j'ai demandé à chaque élève de se choisir deux ou trois objets à mettre en scène. 

Pour beaucoup, le dessin d'observation est déjà une découverte. Passer des deux dimensions de la photo aux trois de la réalité n'est pas toujours une mince affaire.

Comme pour tout dessin, que ce soit un paysage ou un visage, il faut commencer par poser une esquisse lègère et déterminer la taille idéale que l'on souhaite donner à l'un des objets, qui servira alors, d'étalon (proportions), ou de repère (plus ou moins haut, plus ou moins bas, plus ou moins à gauche ou plus ou moins à droite).

La taille de cet objet dépend du format qu'on utilise mais aussi de l'importance que l'on veut donner à cet objet par rapport à son environnement.

Pour une première leçon, on en restera à des proportions et à un traitement le plus basique possible de l'objet.

S'il peut être représenté à l'échelle, c'est ce qu'il y a de plus simple. 

Ensuite les objets que l'on ajoute autour de cet objet repère, sont posés en fonction de lignes de construction qui en découlent.

 


078.JPG

 

Il s'agit bien sûr après la séance de dessin, de s'approcher le plus possible des couleurs du sujet, puis, en dernier lieu de créer une ambiance colorée autour de lui pour le mettre en valeur.

 

Prochaine étape : sortir de la représentation classique des objets.

 

Merci aux élèves du mercredi ...

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

le musicien du dimanche 21/02/2012 18:25

Toute la question est dans cette invention du fond justement, etant un homme de défi, c'est toujours ce qui me questionne le plus..car il s'agit de donner la même importance qu'au sujet..Ne me dis
pas que vous n'allez pas faire un exercice sur ça?

Gladis 21/02/2012 19:01



 Un tableau est un tout. 


On peut faire des exercices sur plein de choses, on peut commencer par le fond, on peut faire des fonds et trouver un sujet pour coller dessus ensuite, on peut faire de l'abstrait comme des puits
sans fond ... on peut tout faire ... faut juste le temps ...tu as une solution pour ce défi là ?? 



DRIGO Marie-josée 21/02/2012 14:36

effectivement travailler sur un sujet en 3D est plus difficile mais beaucoup plus intéressant,on peut jouer sur les valeurs, ce qui n'est pas le cas d'une photo qui nous amène à faire de la
"copie"; Je pense que ce genre d'exercice est plus enrichissant, ce serait bien de le mettre en place plus souvent le lundi aprés-midi, qu'en penses-tu ?

Gladis 21/02/2012 17:15



Bonjour Marie JO 


Je pense que beaucoup s'effraieraient...mais on peut demander à tout le groupe et voter à main levée ...pour voir 


On peut aussi bien interpréter une photo, le problème n'est pas là...mais dans le temps de dessin à réaliser, qui est souvent rédhibitoire pour les personnes qui n'ont pas envie de prendre le
temps de dessiner.


 


 



C'est Tout Moi...

  • : Le blog de Gladis
  • Le blog de Gladis
  • : Le journal de l'atelier d'aquarelle Gladis, mon travail au jour le jour, les travaux des élèves, les stages, les invités, les artistes que j'aime, moments de folie et de liberté d'expression.
  • Contact

Profil

  • Nathalie Glapa Paradis
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.

Ecoute...

Tapez Ici Pour Trouver ...

Archives