Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 07:24

 

 

A notre époque où la majorité de la population commence à mesurer à quel point notre société humaine est régie par des règles mercantiles, au mépris des lois de la nature, on peut se demander une fois de plus quelle est la place de l'art dans nos vies ?

 

Nous voici, hommes et femmes du XXI éme siècle, bombardés d'informations, et possiblement documentés par une banque de connaissances accessibles au quidam, telle que cela n'a jamais existé auparavant dans l'histoire humaine.

Nous voici, fétus organiques, au coeur  de l'avenir de notre planète avec nos écrans, nos projecteurs, nos sites internet, notre compte facebook, et nos pinceaux achetés en solde par correspondance, organisateurs d'expositions dans des lieux dévolus à notre art populaire, dissertant sur tout et sur rien, sur l'art et la manière.

Qu'est-ce que peindre dans ces conditions ? Comment peindre ? Y a-t-il encore des règles dont on pourrait apprendre les lois qui s'appliquent à notre art ?

Ben non, il n'y en a pas.

Si demain le ministre de l'industrie veut s'installer artiste peintre, il peut. Si la dame qui est dans la petite cahute sur l'autoroute pour tendre la monnaie le veut, elle le peut aussi.

Tout le monde a sa chance, hein.

Si vous voulez prendre dix ans de cours de dessin avant de poser un pinceau sur une toile, c'est votre droit, mais si votre voisine de palier est plus rapide,et qu'elle expose demain au Salon de C. comme ça, vite fait, paf, sans hésitation une installation avec des vieux pneus et des clous et qu'elle gagne le prix, il ne faudra pas vous mordre les doigts, c'est la vie.

Etre artiste ne s'apprend pas.

En art, en peinture, il y a l'exact reflet de ce qu'est l'humanité: des gens en quête de sincérité, de beau, d'expression, de renouveau...

Il y a aussi des rats aux dents aiguisées qui rayent les parquets des salles d'expo, des galeries, des colonnes dans les journeaux...

Il y a des amateurs éclairés, pétris de culture, sensibles, généreux, et des hommes  et des femmes d'argent, en quête d'un bon placement, d'une bonne affaire.

Tout ça se mélange, cohabite tant bien que mal, prend du lexomil ou boit des litres de champagne, ou pas.

 

Peindre: cuisiner ou faire l'amour ?

Si cuisiner est un art de vivre, et non pas une simple recette qu'on applique à sa peinture, moi ça me ravit.

Par contre, lorsque vous allez au restau, que vous avalez un plat avec plaisir, et que vous découvrez fortuitement que les conditions d'hygiène en cuisine sont loin d'être respectées et que votre restau préféré fait partie d'une chaîne présente partout dans le monde, un genre de fat's food, là ça remet en question la qualité de ce que vos papilles sont capables de percevoir, non ?

Il m'est arrivé de découvrir comment étaient réalisés certains tableaux...Le procédé en était tellement pauvre, tellement peu créatif, qu'ils en perdaient les trois quarts de leur saveur.

De retour d'Inde où si rien n'est parfait, comme ici, mais où l'amour (en théorie) fait partie de la vie spirituelle je me dis que ce ne serait pas mal de rendre ce côté spirituel à la peinture.

Et si on lâchait un peu notre sensibilité au lieu de toujours essayer d'en balancer plein la vue avec des moyens pas toujours très fair play ?

 

La peinture est bien le reflet de notre société, peinture fast food, esbrouffe et cie

Peinture assistée, peinture machine.

Où est notre essence là dedans ?

 

 

 

Not a single day goes by in which we bring to the slaughterhouse some of our purest aspirations. 
Pas un jour sans que que nous ne menions pas à l'abattoir les plus purs de nos élans.

Henry Miller

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Klaudandreson 18/03/2011 22:03


Naître et mourrir et entre les deux vivre, ce n'est déjà pas si mal. Mais si en plus il faut faire preuvre de spiritualité, et cuisiner !, non c'est trop compliqué.


Gladis 19/03/2011 18:50



ben voui, ben voui, on me le dit tout le temps tout le temps...



survivre c'est trop dur 17/03/2011 19:18


c'est vrai mais les moutons d'ardeche se tondent plus facilement


Gladis 17/03/2011 19:47



J'aime la hauteur de ce débat...



survivre c'est trop dur 16/03/2011 20:09


en ardeche le probleme ne se pose pas comme ça les moutons n'y comprennent rien


Gladis 17/03/2011 08:00



Des moutons, y'en a pas qu'en Ardèche ma belle, c'est une maladie très contagieuse tu sais.


 



chris 16/03/2011 18:05


s'exiler seul dans un monastère, du pain de l'eau et peindre...bbs...


Gladis 16/03/2011 18:07



Je partage ton point de vue.



Christine HALET 16/03/2011 10:35


BIEN VU!!!!!


Gladis 16/03/2011 12:21



Déformation professionnelle ...



Marc 16/03/2011 10:15


Bonne question, surtout au prix de l'essence aujourd'hui...


Gladis 16/03/2011 12:27







Eric Besson 16/03/2011 09:49


Madame,

Eh oui moi aussi j'y connais un rayon en matière de palette et de couleurs, pas seulement les tonalités rose
Votre message est très bien
Votre dévoué


Gladis 16/03/2011 12:25







Christian Couteau 16/03/2011 09:45


Bonjour Nathalie
Je viens justement de t'envoyer en avant première que dis je en "hors d'oeuvre" mon essai aquarellé basé sur un de tes clichés du Kérala. Ma vision personnelle du sujet peut dérouter car j'explore
les chemins de poussières pas trop suivis par les aquarellistes de tous niveaux , ceux où une part de liberté est permise à l'eau!
j'attends tes critiques sur le "goût" de ma tambouille à l'eau où je ne laisse pas trop s"assoupir le pinceau!
Bon appétit
Amicalement
Christian


Gladis 16/03/2011 12:23



Merci, je vais regarder tout ça ...



véronique 16/03/2011 08:43


La mondialisation est hélas passée par là mais les amateurs les vrais ne s'y trompent pas ! bonne journée, véronique


Gladis 16/03/2011 09:24



..." les amateurs les vrais" ... j'espère qu'il y en a encore...mais je ne suis pas sûre tous les jours.



C'est Tout Moi...

  • : Le blog de Gladis
  • Le blog de Gladis
  • : Le journal de l'atelier d'aquarelle Gladis, mon travail au jour le jour, les travaux des élèves, les stages, les invités, les artistes que j'aime, moments de folie et de liberté d'expression.
  • Contact

Profil

  • Nathalie Glapa Paradis
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.

Ecoute...

Tapez Ici Pour Trouver ...

Archives