Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 12:39

 

 

 

Ce matin je répondais à une de mes élèves à ce sujet : l'imagination, c'est du réel transformé...

"L'imagination est à la fois la capacité innée et le processus d'inventer un champ personnel partiel ou complet,  à travers l'esprit à partir d'élèments dérivés de perceptions sensorielles de l'existence commune"

Qu'est-ce que ça signifie ? 

Ca signifie qu'il faut être à l'écoute de nos sensations, tenter de les préserver dans leur authenticité..afin de pouvoir créer ...

Qu'est-ce que ça implique ?

Cela veut dire que si vous ne nourrissez pas régulièrement votre esprit de sensations auditives visuelles etc... votre esprit ne sera pas capable de vous inventer un monde imaginaire très riche.

C'est pourquoi, aller voir un film, écouter de la musique, voyager, ressentir,  nourrissent tant l'esprit.

Ces richesses de sensations engrangées permettent, si vous arrivez à les mettre à disposition pendant que vous créez, d'enrichir votre production artistique.

Dans le cas qui nous occupe en ce moment à l'atelier, c'est à dire les fleurs, on pourrait avoir l'impression de CONNAITRE les fleurs que l'on dessine.

Certes, on sait tous à quoi ressemble une marguerite et on sait que c'est différent d'une pivoine. Si on devait en réaliser un croquis, on pourrait... dans le cas de la marguerite, ce serait a priori plus simple...Ce n'est pas une raison pour ne pas regarder attentivement LA marguerite que je désire peindre.

En effet, si je ne l'observe pas, en tant qu'individu unique (c'est cette marguerite là que je regarde, et non pas une autre), je vais mieux nourrir la perception que j'en ai, et mon dessin sera du coup, bien plus juste, plus sensible, et par là-même plus intéressant.

La question horrible que je déteste entendre est ; "mais comment fait-on telle ou telle fleur ?"

Comme s'il existait une recette pour peindre les pâquerettes et une autre recette pour peindre les coquelicots...

Aussi je préfère lorsque nous peignons des fleurs en atelier, peindre d'après nature ou au pire, d'après photos, car "peindre d'imagination" serait à tous les coups extrêmement frustrant sans ce préalable qu'est l'observation, voire, si possible, l'immersion...dans le sujet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

survivre c'est trop dur 14/05/2011 09:01


je pense que ton élève voulait dire peindre sans modèle,peindre une idée ,peindre le printemps...
il faut alors effectuer un travail pour aller chercher ce que ces mots évoquent les couleurs et les formes qui lui sont associées ,c'est difficile


Gladis 14/05/2011 09:25



Oui, bien sûr que c'est difficile ... J'ai déjà vu les résultats que ça donne chez des gens qui ne regardent qu'en eux-mêmes... et c'est assez désastreux.



vera 14/04/2011 08:44


il y a toujours une graine de réel qui emmène vers l'imaginaire..on ne peut pas créer dans le vide...........il me semble!!en tout cas , tres bon sujet de réflexion


Gladis 14/04/2011 09:52



voui voui



véronique 13/04/2011 18:50


Tout à fait d'accord, rien de mieux que de peindre d'après nature et tant pis s'il faut mettre le turbo avant que la fleur ne fane !


Gladis 13/04/2011 21:15



C'est sûr, elles fanent. Mais bon, on fait avec. D'année en année, on s'améliore...



CatherineD 13/04/2011 18:47


Oui, je suis totalement d'accord,et je ne peins même pas d'après photo, sur les peintures des autres, ça se voit tout se suite !
Hier j'avais apporté à mes élèves des fleurs de glycine, elles ne les avaient jamais vues de cette façon, restait à les simplifier ...
bonne soirée


Gladis 13/04/2011 21:14



Il est certain que peindre d'après nature est la façon la plus enrichissante de peindre, néanmoins elle n'est pas toujours gage de "réussite".


Peindre d'après photo, pour certains sujets c'est quasiment  une obligation...On ne peut pas toujours se déplacer pour peindre le Taj Mahal.. et si on rêve de le peindre, pourquoi s'en
priver ? La peinture est aussi une porte ouverte sur l'ailleurs, et le moyen de voyager dans l'immobilité...


Bonne soirée également, merci de la visite !



claudie 13/04/2011 14:18


Génial! J'ai toujours pensé que l'imaginaire était un grand puits qu'il fallait d'abord remplir de nos souvenirs, sentiments, émotions, observations, sensations... il faut un temps pour remplir le
puits...et un temps pour tirer le seau!
bises


Gladis 13/04/2011 17:24



... et faire attention de ne pas tout renverser n'importe comment ...



C'est Tout Moi...

  • : Le blog de Gladis
  • Le blog de Gladis
  • : Le journal de l'atelier d'aquarelle Gladis, mon travail au jour le jour, les travaux des élèves, les stages, les invités, les artistes que j'aime, moments de folie et de liberté d'expression.
  • Contact

Profil

  • Nathalie Glapa Paradis
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.

Ecoute...

Tapez Ici Pour Trouver ...

Archives