Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 09:03

 

 

Bien sûr, un blog comme celui-ci est avant tout un outil intéressant pour communiquer sur son propre travail. Il me permet aussi de montrer à mes élèves les réalisations d'autres groupes où parfois nous ne travaillons pas les mêmes sujets ou bien les mêmes, mais différemment...

Un blog n'est pas fait pour se parler à soi-même, comme n'importe quel outil de communication il est un élan vers l'autre. L'autre c'est vous, vous qui passez ici, me faites le grand plaisir de vous abonner.

Vous êtes à présent 157 abonnés, ce qui est bien plus que tout ce à quoi j'avais pu m'attendre en me lançant dans cette aventure en ligne. Je ne sais hélas pas tout à fait quelles sont vos motivations à me suivre ici, tant vous répugnez par pudeur pour la plupart, ou par manque de temps parfois, à laisser trace de votre passage.  J'imagine donc que parmi vous il y a des pratiquants de l'aquarelle et aussi sans doute même des personnes qui tentent de l'enseigner.

Je n'ai pas d'autre technique d'enseignement que celle d'offrir à mes élèves la pratique la plus large possible de l'aquarelle. Pour moi l'aquarelle est avant tout un moyen d'expression. Ca ne l'a pas toujours été. Au début, j'aimais l'aquarelle par amour des belles images, comme lorsque j'étais petite et que je les piquais dans la belle boîte en carton de ma mère qui était institutrice. Quelque part, pour moi, l'image est donc une récompense, bien plus que la nourriture. Avec du chocolat et de l'aquarelle, je peux survivre très longtemps. 

J'ai eu besoin à mes débuts de me prouver à moi même que j'étais en mesure d'acquérir le savoir faire de mes aînés admirés, comme Rockwell et Homer. Lorsque ces bases fondamentales furent en bonne voie d'acquisition- car on n'a jamais fini d'être apprenti de son métier - je me suis enfin permis de passer un cran au dessus et de "lâcher " un peu de lest, toutes ces couleurs intérieures qui vont faire remuer la peinture et la rendre particulière.

Il m'a fallu presque vingt ans. Mon exemple n'est pas à suivre. Ne perdez pas autant de temps si vous le pouvez, mais ne sautez pas les étapes, ce serait dommage.

L'aquarelle est multiple et s'adapte ainsi à chacun de nous. Pour celles et ceux qui ne passent pas le cap de la réalisation personnelle, il reste la solution de la copie. Mais je vous encourage tout particulièrement à ne pas avoir peur de sauter le pas, et de chercher votre propre intention, votre propre expression. 

Nous avons tous des particularités, certains sont lents d'autres rapides, certains sont coloristes, d'autres sont des dessinateurs chevronnés. Certains aiment les mondes à décrire, d'autres préfèrent l'abstrait et ses variations rétiniennes.

On peut tout trouver dans la pratique de la peinture, et même, on peut se trouver, soi.

 

 

 Je mets ici en lien le texte d'Yves Desvaux recommandé par J. Zerr : 

http://www.peindre-en-liberte.com/yves_desvaux_veeska_texte_2010_01.html

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Philippe Severac 15/10/2012 10:14

j'ai bien aimé l'article peindre en liberté dans quelques lignes on reconnait une partie de ce que l'on pratique du moins je m'y suis reconnu un peu. Cette invitation que tu nous offres ... tu veux
connaitre nos motivation aussi, c'est vrai nous serons moins anonymes.
Pour ma part, je suis amateur, je peins quand je peux en prendre le temps et la seule peur que j'éprouve réellement à peindre c'est celle d'être dérangé. Le résultat de la peinture, il y a
longtemps que j'ai pris le parti de m'en foutre un peu, un peu seulement car je ne peux pas effacer complètement cet aspect. Je ne crée pas ou alors c'est toujours retranscrire l'image mentale, je
peinds par ressenti que ce soit sur le motif, en photo ou une simple image mentale (je n'appelle pas cela de la création, c'est toujours une retranscription). Ce qui me motive outre l'émotion d'une
scene ou d'une lumière, c'est aussi le challenge technique, car étant amateur et peignant peu, il y a plein de trucs que je n'ai toujours pas acquis: le dosage de l'eau dans le pinceau pour n'en
citer qu'un, parfois ça fonctionne, mais souvent trop d'eau. Pour le reste c'est le moment de peindre (ou de dessiner aussi) qui est le meilleur, car j'y suis seul et je voyage dans l'émotion du
sujet, dans le "combat" de la technique qui me resiste. En fait je me cantonne à l'aquarelle parceque je sais que je ne la maitriserai jamais et ça me laisse à rêver encore plein d'aventures.

Gladis 15/10/2012 21:41



" je me cantonne à l'aquarelle parce que je sais que je ne la maitriserai jamais"


Wouah quel aveu intéressant ;)


Merci Philippe, je suis persuadée que ce genre de mise noir sur blanc fait avancer dans sa pratique aussi ... et puis au
diable la pratique, l'aquarelle c'est dans la tête aussi .. dans l'envie.






J. Zerr 13/10/2012 12:55

Bonjour Gladys, pour poursuivre la discussion entamée, ce texte par exemple : http://www.peindre-en-liberte.com/yves_desvaux_veeska_texte_2010_01.html
Bravo renouvelé pour ton blog et ta persévérance. bises JZ

Gladis 13/10/2012 13:07



Bonjour Jacques et merci je vais regarder ce texte. 



mimiblogue 13/10/2012 11:01

bonjour Gladis, oui on est toujours en retenue quand on fait de l'aquarelle (en tout cas c'est tout à fait moi...). La peur de mal faire est toujours présente, on a peur de se lâcher, on se compare
à d'autres et on se trouve beaucoup moins bon évidemment..... Merci Gladis pour tes conseils toujours précieux.
Camille

Gladis 13/10/2012 13:12



"la peur de mal faire " "la peur de se lâcher" "la peur de gâcher" "on se compare aux autres" ...voilà quatre pistes de progrès Camille. 


Comme je l'ai dit à une de mes débutantes de l'an passé qui m'exprimait ce genre de stress...tout ça n'a rien à faire dans notre rapport à l'aquarelle. Le premier travail est de laisser ces
valises là à la consigne, à la porte du cours ou de l'atelier avant de s'y mettre.


En prendre conscience, se demander d'où ça vient, à quoi ça tient, réaliser le mal qu'on se fait à soi-même en autorisant ce genre de pensée à polluer notre
plaisir (car il s'agit bien ici du droit à se faire plaisir ...et à en donner ...  ) ...
sont les premiers pas de la délivrance ... et ensuite ... c'est le bonheur. 


Garanti.


Amitiés Camille.



C'est Tout Moi...

  • : Le blog de Gladis
  • Le blog de Gladis
  • : Le journal de l'atelier d'aquarelle Gladis, mon travail au jour le jour, les travaux des élèves, les stages, les invités, les artistes que j'aime, moments de folie et de liberté d'expression.
  • Contact

Profil

  • Nathalie Glapa Paradis
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.

Ecoute...

Tapez Ici Pour Trouver ...

Archives