Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 18:58

 

 

 

 

 

  Il y avait encore quelque chose à changer dans l'aquarelle et de plus en plus, ce dernier bastion baisse les armes...Il s'agit bien sûr du papier...

Depuis de nombreuses années déjà des artistes, étrangers, mais aussi, des français de plus en plus nombreux,  délaissent le bon vieux papier torchon pour des supports moins académiques.

Lana vient de sortir Lanavangarde, un papier plastifié qui laisse glisser les couleurs, où on peut effacer d'un revers de main, et qui ne fixe les couleurs qu'une fois sèches.

Jerôme et d'autres pratiquent l'aquarelle sur toile, eh oui, une bête toile, sans apprêt particulier, pour éprouver de nouvelles sensations.

 

 

Prepa-cours-CNES-053.jpg

 

Ici, un papier type papier photo...

 

 

Humeur : merci à jerôme pour ces quelques jours partagés dans la simplicité et la bonne humeur...Merci tout particulièrement pour ce bel esprit positif... Ce n'est pas si courant.

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

pascale boulon 10/10/2010 09:22


très interessant cet article! bravo nat il a plein d'idées jérome!


Gladis 10/10/2010 12:03



En allant jusqu'au bout, on en trouve toujours.



Laurence 09/10/2010 09:29


C'est vrai qu'aux USA, cela fait des années, en tout cas ds leurs bouquins ou sur leurs sites, que l'on parle d'un support assez imperméable, le yupo, je crois. Je me suis aperçue au début que je
rencontrais ce terme, que cela ne correspondait à rien de ce qui se faisait en France. C'est un peu du yupo le
Lanavanguard, non?


Gladis 09/10/2010 18:14



Oui, c'est le même genre de truc.. Le yuppo est employé notamment par le fameux Alex Powers dont tout le monde cherche désespérément le livre ...



véronique 09/10/2010 07:51


Je viens d'apprendre des choses ! je suis pas encore "lanavangarde" mais à l'occasion il faudra que j'essaye, merci pour toutes ces infos, belle journée, véronique


Gladis 09/10/2010 18:14



Bon, c'est bien alors, je vais continuer ce blog encore un peu !!



Laurence 08/10/2010 21:10


Ah oui, je n'ai pas réussi à m'en procurer cet été et j'avais bien envie d'essayer. Cela doit être déroutant au début. C'est un peu comme sur du bristol, non?


Gladis 09/10/2010 06:08



Je pense que dans le Bristol les fibres superficielles du papier s'ouvrent et donc l'eau pénétre tout de même un peu, et assez vite, tandis que là, le papier est quasiment imperméable, quasiment,
car il gondole un peu...


Peut-être faut-il l'humidifier très légérement en dessous pour palier à cet inconvénient... Jerôme a aussi parlé d'un papier "chromolux" ou quelque chose de ce genre.


Sur le papier type développement photo, c'est l'aquarelle qui sèche et non pas le papier ... la sensation est inversée. (le papier ici ne fait pas office de réserve d'eau et ne la rend pas par
capillarité comme dans la plupart des papiers conçus pour aquareller).


Je t'avoue que pour le moment, j'ai juste regardé faire (comme je le faisais depuis l'apparition de ce type de support dans les grandes sociétés d'aquarelle américaines), non pas uniquement par
défiance, mais parce que dans mon approche de l'aquarelle, je considère qu'il y a d'autres choses à explorer encore et que l'exploration tous azimuts de nouveaux supports, certes ludique, n'est
pas à mes yeux un paramètre essentiel pour l'instant.


 


 


 


 


 


 



chris 08/10/2010 20:24


peu importe la technique et le support, seul compte le final...avec quand même un petit bémol sur la tenue dans le temps de ces nouveautés...BBS...


Gladis 09/10/2010 06:14



Ben voilà, Christophe, tu conclues ce que je disais dans le com de Laurence.


Cette foutue tenue dans le temps doit-elle être une préoccupation de l'artiste? Selon Jerôme, non. Et comme je dis toujours quand on parle de ça, allez voir les collages de Braque, on ne peut pas
dire qu'ils traversent le temps en toute sérénité.


Quant aux huiles, et autres acryliques, elles font le bonheur des restaurateurs de tableaux.


Les aquarelles ont une réputation de mauvaise conservation complétement injuste...Il serait temps d'arrêter avec les préjugés. Toute oeuvre est difficile à conserver en bon état.


 


 


 



C'est Tout Moi...

  • : Le blog de Gladis
  • Le blog de Gladis
  • : Le journal de l'atelier d'aquarelle Gladis, mon travail au jour le jour, les travaux des élèves, les stages, les invités, les artistes que j'aime, moments de folie et de liberté d'expression.
  • Contact

Profil

  • Nathalie Glapa Paradis
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.

Ecoute...

Tapez Ici Pour Trouver ...

Archives