Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 11:31

 

 

 

Dans mon précédent article "conseils", je vous recommandais d'établir un nuancier de votre palette.

Voici donc la première page du mien, cuvée 2011.

Si vous voulez pousser le bouchon un peu plus loin, réalisez donc le vôtre et reparlons-en.

 

 

GLADIS-1233.jpg

 

Trop souvent, on tente de juger le résultat que donnera l'aquarelle alors qu'elle est toute fraîche.Il faut apprendre à anticiper le résultat, une fois l'aquarelle sèche. Je sais: c'est pas si simple de s'empêcher d'intervenir dans le frais...Mais que de surprises lorsqu'on juge le pouvoir colorant des pigments, une fois secs.

 

Ici, j'ai déposé chaque pigment dans un rectangle, à moitié sec, et l'autre partie humide. Le fait de déposer le pigment sur sec et sur humide permet de prendre conscience de sa capacité de fusion.

 

 

Si certains pigments fanfaronnent lorsqu'on les dépose, éclatant de leur majestueuse pigmentation, quelle déception une fois qu'ils ont séché... C'est le cas, en particulier ici, du rouge de cadmium foncé de chez Winsor.

Le rouge Rembrandt moyen permanent se tient quant à lui merveilleusement bien, et garde tout son éclat une fois sec, ainsi que le rouge Blockx.

 

 

J'ai dans un deuxième temps, tenté des ouvertures dans le mat frais et des frottages avec une brosse ferme dans la partie basse de mes rectangles, et là aussi, les résultats sont éloquents.

 

 

 

Je vais refaire ces tests encore une fois car certains résultats m'étonnent tellement que je me demande si j'ai réellement respecté les mêmes dosages à chaque fois, oui je sais, quelle conscience professionnelle, on me l'a déjà dit ...

 

J'espère que je ne vous ai pas trop saoulés...

 

 

 

 

Humeur:

"Il faut toujours être ivre. pour ne pas se sentir l'horrible fardeau du temps qui brise vos épaules, il faut s'enivrer sans trève. De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez vous !"

Charles baudelaire

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

CatherineD 12/05/2011 15:26


C'est étrange, le rouge... il change souvent d'intensité au séchage, mais quand je prends en photo ds fleurs rouge, je n'ai jamais ou rarement la vraie couleur de la fleur ! Moi non plus je ne fais
pas ce type d'exercice ou si peu...mais je garde mes lunettes !


Gladis 12/05/2011 17:48



Effectivement, je crois que pour les fleurs rouges, c'est la qualité de l'appareil qui joue, la lumière ne doit pas être trop forte.. et sans doute que l'oeil humain ne perçoit pas très finement
les nuances de bcette couleur qui en met "plein la vue".


Donc, les coquelicots par exemple, c'est mille fois mieux d'après nature ...



Laurence 12/05/2011 08:32


Eh oui la base. Il y a quelque chose d'obsessionnel à ces essais de couleurs où je me suis parfois perdue pour "éviter" de commencer une aquarelle, paralysée que je suis parfois, tout en ayant une
irrépressible envie de peindre. Mais j'aime toujours ça. Les mélanges, tout ça...Tu me donnes une autre ouverture pour mon obsession, je ne fignolais pas assez. Merci


Gladis 12/05/2011 09:12



Coucou Laurence !


En effet, je ne crois pas qu'il faille faire ces nuanciers généralistes lorsque tu désires commencer une aquarelle. Ils sont un exercice à part entière et il faut leur consacrer un peu de temps.
L'élaboration d'une aquarelle viendra dans un deuxième temps.


 



nita 12/05/2011 07:43


Un seul rouge apparaît sur mon écran,mais je trouve le procédé très ingénieux et je pense noter ta façon de faire!
J'ai par contre tout de suite été transportée par la citation de Baudelaire...


Gladis 12/05/2011 09:13



Hello Nita !


change d'écran !



sisi 12/05/2011 07:34


Oui , on doit prendre le temps de chercher et tester ses couleurs avant de peindre , je ne le fais jamais , je pars toujours à l'aveuglette et c'est un tort !
bonne journée Gladis


Gladis 12/05/2011 09:16



Bonne journée Sisi ...aller à l'aveuglette quand on peint c'est effectivement un peu gênant !!



laffond 11/05/2011 19:12


j'imagine que tu fais la même chose avec toutes les couleurs primaires mais finalement, qu'est ce que tu préconises
A+
martine


Gladis 11/05/2011 19:57



Bonjour Martine, je vais te décevoir, je ne préconise rien.


Avec le temps, j'ai vu défiler tellement de palettes, dans les livres, dans les stages auxquels j'ai assisté, ou encore celles que mes élèves constituent selon des critères très divers,  (et
depuis presque dix ans, ça commence à faire ...)...que je crois qu'on peut s'adapter à bien des types de matériel...et
comme je dis souvent: "c'est un problème de riche"...quand on n'a pas un rond on peint avec n'importe quoi, et ça n'empêche pas le talent de percer.


Pour répondre autrement à ta question (on va encore me dire que je botte en touche, alors que je ne connais rien au foot, pfffffff) je préconise de prendre les pigments qui sont les plus
colorants, qu'on pourra plus facilement graduer des sombres aux clairs et à côté de ce pigment basique dans chaque dominante, un ou deux pigments préférés, qui vous sont propres, et vous
correspondent selon vos propres critères ("économiques, esthétiques, bagage de précédents stages etc...)


Voilà.



C'est Tout Moi...

  • : Le blog de Gladis
  • Le blog de Gladis
  • : Le journal de l'atelier d'aquarelle Gladis, mon travail au jour le jour, les travaux des élèves, les stages, les invités, les artistes que j'aime, moments de folie et de liberté d'expression.
  • Contact

Profil

  • Nathalie Glapa Paradis
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.

Ecoute...

Tapez Ici Pour Trouver ...

Archives