Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 17:34

 

 


Si la peinture n'est pas un engagement de chaque instant de vie du peintre lorsqu'il la peint, il ne s'en dégage ni force, ni élan.


La mia mano, come fare per sentirmi vivo, a sentire di esistere nel mondo se non attraverso la mia mano? La mia mano che lascia traccia, la mia mano che scrive e mi descrive.
Allora le lettere diventano il mio strumento per esistere fuori, all'esterno di me. Dimenticando sovente cosa la scrittura significa, andando oltre le lettere, catturato da un'unica esigenza che è quella visiva. Le lettere diventano segni, immagini, evocazioni, necessità forte, emozioni. Il gesto della mano che scrive si libera, volendo parlare di sé, dicendo oltre di sé.

Massimo Polello

 

Ma main ? Comment faire pour me sentir vivant, me sentir exister dans le monde si je ne  passe pas par ma main ? Ma main qui laisse une trace, ma main qui écrit et me décrit.

Alors les lettres deviennent  l'instrument qui me permet d'exister dehors,  à l'extérieur de moi. Oubliant souvent ce que l'écriture signifie, allant au delà des lettres,  axé sur une seule exigence uniquement visuelle  ...Les lettres deviennent signes, images, évocations, nécessité impérieuse, émotions. Le geste de la main qui écrit se libère, voulant parler de lui même, disant au-delà  de lui-même.

 

Traduction approximative .. mon italien dort depuis (trop) longtemps... 

 

 

Merci à Cécile pour les apports (involontaires) à cet article...

 

 


 

 

 



Partager cet article

Repost 0

commentaires

véro 12/10/2010 17:52


J'avais une copine qui était un peu différente... disons, gentille. Mais elle avait une écriture magnifique. L'application de petite fille qu'elle y apportait forçait l'admiration. Même les profs
en convenaient. Elle est partie pour une école spécialisée, et je ne sais pas ce qu'elle est devenue. Mais je me souviens bien d'elle, et de sa merveilleuse écriture, moi qui peine à me relire
quand j'écris !!!...
Une artiste à sa façon.


Gladis 12/10/2010 17:55



Il y a tellement de façons de l'être...



Klaudandreson 10/10/2010 21:06


Génial, merci pour cette découverte. Lors de mon séjour en Sicile j'ai pu voir dans le palais normand de Palerme les mauvais portraits des sénateurs (ou députés) de l'île. Evitez cet endroit, il
n'y a que des horreurs mal faites qui m'ont fait penser que depuis la renaissance, l'Italie ne nourrit plus de peintres.... Grâce à toi, me voilà rassuré.


Gladis 11/10/2010 12:46



C'est vrai que les bonnes galeries en Italie, on les cherche parfois désespérément ... si vous avez des liens intéressants, je suis toujours preneuse !



gabor 10/10/2010 18:52


Bonjour Nath,
Ton texte me ramène à un peintre chinois que j'apprécie beaucoup, Chu Ta (le livre : Chu Ta - Le génie du trait, de François Cheng)... Une grande sensibilité et une grande force dans l'art du
trait. C'est un maître. Je ne suis pas très locace sur le net, mais j'ai lu ton message sur les statistiques.
Biz A+


Gladis 11/10/2010 12:47



Arf ou, c'est le système overblog... je ne m'inquiète pas plus que ça, y'a de la marge ... mais bon, ça m'embêterait de devoir encore changer de site.


Biz gabor !! 



dominique 10/10/2010 12:04


De passage dans ton univers et toutes ces belles choses écrite!!!...
merci pour ce très joli texte..

Ma main c'est endormi ces derniers jours,
autour d'elle les papiers et les pinceaux recouvert d'un voile,
mon esprit est ailleurs et cherche à recomposer l'intérieur et l'extérieur...
mais il me faut encore un peu de temps...


Gladis 11/10/2010 12:51



Prends ton temps Dominique, l'essentiel n'est-il pas dans ce temps qu'on prend pour se trouver soi ?



pascale boulon 10/10/2010 09:18


magique! un très beau texte merci nat bisou


Gladis 10/10/2010 12:03



smack...



C'est Tout Moi...

  • : Le blog de Gladis
  • Le blog de Gladis
  • : Le journal de l'atelier d'aquarelle Gladis, mon travail au jour le jour, les travaux des élèves, les stages, les invités, les artistes que j'aime, moments de folie et de liberté d'expression.
  • Contact

Profil

  • Nathalie Glapa Paradis
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.
  • L'aquarelle est mon médium de prédilection depuis 1991. J'anime des ateliers dans la région de Toulouse depuis 2002, dans des comités d'entreprise et des associations, avec des enfants ou des adultes, en aquarelle, dessin, et techniques mixtes.

Ecoute...

Tapez Ici Pour Trouver ...

Archives